Rollover to Zoom 

Description

Avec plus de 20 pays possedant d'abondants gisements mineraux et petroliers, l'Afrique abrite plus de pays riches en ressources qu'aucune autre region du globe. Pourtant, les conditions de vie de la plupart de ses citoyens restent deplorables, en partie dues a l'inequitable distribution des revenus provenant de ces ressources. Les cinq premiers pays producteurs de petrole de l'Afrique subsaharienne se classent dans le dernier tiers a l'echelle mondiale pour ce qui est de la mortalite infantile. Les deux producteurs les plus importants du continent, l'Angola et le Nigeria, se classent parmi les dix derniers dans cette categorie1. La richesse tiree des ressources naturelles est egalement etroitement associee a une gouvernance antidemocratique et illegitime. 70 % environ des pays riches en ressources au niveau mondial tombent dans la categorie d'autocraties. Cet etat de fait n'est pas une coincidence. Le flux constant des revenus issus des ressources naturelles finance le patronage et les structures de securite sur lesquelles les gouvernements de reposent pour rester au pouvoir sans le soutien du peuple. Pratiquement sans aucune exception, dans les pays riches en ressources naturelles de l'Afrique, le secteur public est victime d'une forte corruption. De plus, les pays reposant lourdement sur l'exportation de petrole et de mineraux, sont plus exposes au risque de conflits civils que les pays pauvres en ressources naturelles. Ces modeles de reference ne doivent pas constituer la norme. Si le produit des ressources naturelles etait geree de maniere responsable, elle pourrait etre une aubaine pour la societe, permettant ainsi des precieux investissements dans les infrastructures, le capital humain, les services sociaux et autres biens publics. Munies de leur savoir-faire technique et de leurs ressources financieres, les societes internationales peuvent etre un element vital dans l'equation de la gestion des ressources en Afrique en aidant un pays a mettre ses ressources sur le marche et en recuperant un retour plus important pour le public qui ne serait autrement l'etre. Pourtant, trop souvent, de telles collaborations ne sont pas toutes benefiques. Certains investisseurs sans scrupules, desireux surtout de faire des profits immediats, ont trouve que les gouvernements des pays riches en ressources de l'Afrique sont des proies faciles. La volonte de ces investisseurs a s'adonner a des transactions commerciales qui sont illegales, moralement questionnables ou autrement allant jusqu'a l'exploitation devient un avantage comparatif par rapport a des entreprises de reputation superieure. Ces entrepreneurs prosperent dans des situations ou les gouvernements sont financierement desesperes ou diplomatiquement isoles, ou les institutions de controle sont faibles et ou la societe civile est reprimee. Ces entreprises au comportement predateur ne sont pas seulement des spectateurs faisant des affaires comme si de rien n'etait dans un environnement peu ragoutant. Elles habilitent souvent, de facon proactive, des responsables non justiciables et tirent frequemment profit directement de conflits internes et de crises politiques. Le retour possible sur investissement de ces investisseurs est enorme compare au risque minimal pris d'une entente qui echoue. Avec les bonnes relations et la volonte d'operer au milieu d'un chaos relatif, ces societes peuvent faire fortune a partir des pays riches en ressources naturelles.
    Specifications
    LanguageFrench
    FormatPaperback
    Publication DateAugust 8, 2017
    Primary CategoryPolitical Science/Political Economy

    Anatomie de la Malediction Des Ressources Naturelles: L'Investissement Predateur Dans Les Industries Extractives En Afrique

    Write a Review
    This item is unavailable right now.Telling you that an item is out of stock is basically the last thing we wanted to do. We're sorry.Sad Face